Issue du droit américain, cette parentalité++ recouvre l’idée d’une responsabilisation accrue des parents dans l’exercice de leurs droits d’éduquer leurs enfants et de prendre des décisions en commun, et ce dans l’intérêt de l’enfant.

 

De l’exercice conjoint de l’autorité parentale, en 2004 qui a introduit la résidence alternée  de l’enfant chez ses parents,   la Loi instaure dix ans plus tard, la coparentalité et crée le principe d’une double domiciliation de l’enfant chez chacun de ses parents.

 

Désormais, le parent devient coparent, ce qui signifie qu’il n’est pas seul dans sa relation avec son ou ses enfants mais que son autorité parentale est partagée  avec l’autre parent, étant entendu qu’il n’est pas un demi-parent mais un parent ++.

 

Un parent à 100%, plus un parent à 100%  pour l’enfant.

 

Ce qui implique que les décisions qui seront considérées comme importantes seront prises en commun : domiciliation de l’enfant, choix éducatifs.